L'homme simple

L’homme simple, saison 3

Y a bien des raisons de laisser tomber un blog. La flemmardise, la procrastination ou l’usure. Mais L’homme simple, même laissé pour compte pendant quelques mois, continue d’attirer des milliers de visiteur-euse-s (la fréquentation est stable avec environ 1’300 visiteur-euse-s par jour depuis un an environ).

Parce qu’on explique encore aux garçons et aux filles ce que leur genre leur permet ou leur interdit de faire.

Parce qu’on convainc encore les hommes que la possession sexuelle est le Graal de l’art d’être un homme.

Parce qu’on se marie encore en abandonnant son nom de famille.

Parce qu’être homosexuel est encore une insulte.

Parce que des hommes continuent de contrôler les téléphones portables de leurs femmes.

Parce que les publicités pour les voitures et pour les lessives ne s’adressent encore qu’à un seul genre.

Parce qu’on se suicide encore, à Paris, Bruxelles, Montréal et Tunis, pour n’avoir pas réussi à entrer dans le carcan de l’homme idéal, matérialiste, hétérosexuel, puissant.

L’homme simple continue son chemin et revient avec de nouvelles publications, dès cet été. Nous poursuivons notre travail pour mettre en évidence des manières plus justes d’être des hommes, aux côtés des associations comme MenCare, MenEngage et Le Ruban Blanc.

Cet article vous interpelle ? Laissez-nous un commentaire ici !