Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook. Crédit photo : wordpress.com

Arrêtons de phubber – Savoir vivre et écrans portables !

Note publication : ce billet est cité comme base à l’article du journal français Rue89 / Le Nouvel Observateur du 24 août 2013. Consulter l’article en cliquant ici et participer au débat sur le site du journal.

Savoir vivre et écrans portables

Le phubbing, c’est une contraction de phone et de snubbing, l’équivalent du français snobber. On phubbe quelqu’un lorsqu’on interagit avec un écran mobile en sa présence.

Les nouvelles technologies sont apparues à l’homme sans notice sur le comportement. Pour s’être converti à la communication mobile sans s’interroger sur sa manière d’en user en groupe, l’humain sombre dans l’absurde antisocial. Réagissons !

Crédit image : stopphubbing.com
Phubbing : l’action de snobber quelqu’un dans un endroit social en regardant son téléphone au lieu d’accorder de l’attention Crédit image : stopphubbing.com

Les professionnels de la communication présentent souvent les échanges entre êtres humains comme une série de messages, transmis d’une personne à une autre personne. Ces messages peuvent être énoncés par par la bouche, mais le sont également naturellement par le corps.

Hausser les sourcils, les épaules, croiser les bras, incliner la tête en fronçant sont autant de manière de communiquer un message, du type « j’en doute », « cela m’étonne » ou « j’y réfléchis intensément ».

Quel est donc le message que donne un humain qui dirige son regard vers son téléphone portable alors qu’il se trouve avec un autre humain dans une situation d’échange ?

Crédit image : quoteinvestigator.com
Nouveau statut : Au café avec les copines, très bonne ambiance Crédit image : quoteinvestigator.com

Rien de grave en vérité. Une chose seulement : ce qui figure sur mon cellulaire est plus important que ce qui se passe actuellement ici.

S’il ne se passe rien sur le cellulaire en question et que l’humain s’en saisi uniquement pour vérifier l’arrivée d’éventuels informations (alertes push, messages facebook, twitter,…), le message est légèrement différent. Mais il n’est pas plus rassurant. Cela signifie simplement : voir si quelque chose d’intéressant se passe dans le monde en ce moment m’intéresse davantage que ce qui se passe actuellement ici.

Attention : ces messages sont acceptables ! Ils ont parfaitement leur raison d’être. L’idée de la lutte contre le phubbing est d’être conscient du message envoyé et du choix d’interaction. Phubber un collègue désagréable pour signifier sa mise à l’écart de votre sphère d’intérêt est un acte clair, réfléchi, mesuré et efficace. Pas de raison d’en changer.

"Pendant que vous terminez de mettre à jour votre statut, nous servirons volontiers la personne polie qui vous suit". "A l'attention des phubbers : pas de tweets, facebook, instagram, foursquare et sexting. Profitez de la nourriture et de la musique". Crédit photo : stopphubbing.com
« Pendant que vous terminez de mettre à jour votre statut, nous servirons volontiers la personne polie qui vous suit ». « A l’attention des phubbers : pas de tweets, facebook, instagram, foursquare et sexting. Profitez de la nourriture, de la musique et de la compagnie ». Crédit photo : stopphubbing.com

La campagne anti-phubbing, née en même temps que le vocable, rappelle aux humains que la consultation compulsive des écrans mobiles a été tolérée jusqu’à présent. A cause de la nouveauté et des vertiges d’informations qu’elle provoque. Mais que ça suffit ! Vingt ans après l’apparition des premiers dispositifs mobiles, l’homme peut apprendre la mesure dans ce domaine et renoncer à s’enfermer dans un monde virtuel abrutissant et vain. 

L’homme simple soutient la campagne contre le phubbing, pour une hygiène de la communication humaine et le maintien des interactions affectives. 

En utilisant quelques logiciels de curation efficaces, on se garantit une consultation complète de ses sources d’informations préférées devant son ordinateur. Plus besoin de consulter en direct. Renvoyons nos dispositifs mobiles dans nos sacs, bourse, besaces, bananes, que sait-on ?

Hootsuite, Feedly, Tweetdeck font du très bon travail pour gérer tous les messages, toutes les nouveautés qui vous intéresse et mettent tout cela en page de manière agréable pour vous permettre de longues séances en ligne à la découverte des passionnantes informations qui remplissent les réseaux.

Crédit image : stopphubbing.com
Crédit image : stopphubbing.com

Si vous vous convertissez à la lutte contre le phubbing, faites passer cet article à vos amis. Et veillons à ne pas adopter la réaction habituelle à ce genre de campagne. Qui consiste à songer à ceux de nos amis qui poussent à l’extrême ces attitudes. Choisissons plutôt de nous remettre en question nous-mêmes, de questionner nos gestes en lien avec les écrans mobiles et de changer. Oui à l’hygiène en matière de communication humains, au retour de la politesse. Non au phubbing !

 

Cet article vous interpelle ? Laissez-nous un commentaire ici !